Entre nous, la vie

Le diagnostic du cancer

Le diagnostic

du cancer

Face à une suspicion de cancer, des examens doivent être réalisés pour confirmer ou infirmer le diagnostic. En cas de cancer avéré, le diagnostic permet également d’évaluer le stade de la maladie. Cette période d’inconnue est souvent perturbante, mais elle est essentielle pour permettre d’identifier les caractéristiques de la maladie et sa progression. Grâce aux éléments du diagnostic, une stratégie de traitement adaptée et personnalisée sera ensuite proposée.

L'examen clinique

Le parcours de soins débute le plus souvent par un examen clinique chez votre traitant ou un médecin spécialiste. L’examen clinique consiste à observer votre état de santé général : tension, pouls, respiration… Le médecin examinera également en détail la partie de votre corps potentiellement atteinte : sphère ORL, ventre, sein… 

Cet examen vise à repérer une présence éventuelle de tumeur ou de métastases.

Les examens biologiques

Des examens biologiques viennent compléter l’examen clinique : un bilan sanguin et un bilan urinaire seront réalisés. L’objectif est de repérer et de mesurer d’éventuels marqueurs tumoraux (molécules produites en excès par les cellules tumorales). 

À noter : certains marqueurs tumoraux peuvent être présents en excès dans le cadre de maladies non cancéreuses. En cas de présence élevée de ces marqueurs, des examens complémentaires seront nécessaires. 

L'imagerie médicale

L’imagerie médicale est un des principaux outils du diagnostic du cancer. Grâce à un ensemble de techniques le but est d’obtenir des images des parties internes de votre corps qui permettront aux équipes médicales de confirmer ou non la présence de tumeur, et dans en cas de présence, d’en mesurer la taille, la forme, la localisation précise, le stade…

Dans le cadre de votre parcours, il peut vous être proposer de réaliser : 

  • Une échographie
  • Une radiographie
  • Un scanner
  • Une IRM

À l’Hôpital Privé du Confluent, ces examens sont réalisés en lien avec notre partenaire médical Iris Grim. 

La médecine nucléaire

Alors que les IRM fonctionnent grâce au champ magnétique et que les scanners utilisent les rayons X pour voir à travers le corps, le TEP-scan utilise, la radioactivité pour détecter des masses anormales présentes dans l’organisme. Dans le cadre du diagnostic du cancer le Tepscan et la scintigraphie sont les examens les plus utilisés.

La biopsie

La biopsie consiste à prélever un fragment de tissu ou d’organe afin de le faire analyser au microscope pour déceler diverses anomalies ou maladies. Les résultats de cette analyse sont donnés par le compte rendu anatomopathologique « anapath ». Une biopsie est indispensable pour déterminer le diagnostic de cancer. La biopsie permet aussi d’évaluer la progression de la maladie et de définir le ou les traitements adaptés. 

Le prélèvement de tissu ou de cellules peut avoir lieu sur quasiment n’importe quelle partie du corps : sein, foie, rein, poumon, utérus, prostate, testicule, langue, ou encore peau, etc. Le type de biopsie et les techniques utilisées dépendent de l’endroit où est placée la tumeur et de la nature du tissu à analyser. Le médecin peut réaliser une biopsie avec ou sans anesthésie (locale ou générale).

Le bilan d’extension

Le bilan d’extension s’établit à partir des résultats des examens diagnostiques évoqués plus haut, et d’examens complémentaires prescrits par le médecin.

En cas de cancer avéré, il est important de mesurer son étendue en observant la présence ou non de métastases. L’objectif est de savoir si la maladie s’est propagée à d’autres organes.

Aller au contenu principal