Entre nous, la vie

Hématologie

Hématologie

clinique

De quoi parle-t-on ?

L’hématologie est la spécialité médicale qui assure le diagnostic et le traitement des maladies du sang et du système lymphatique.

Les maladies du sang correspondent essentiellement à des maladies de la moelle osseuse, site de production des éléments figurés du sang (globules rouges, globules blancs, plaquettes).

Ces pathologies peuvent être bénignes (certaines anémies, les pathologies auto-immunes hématologiques, les gammapathies monoclonales…) ou malignes (leucémies, lymphomes, myélomes…).

À l’Hôpital Privé du Confluent, et plus particulièrement au sein de l’Institut de Cancérologie Catherine de Sienne, 4 médecins hématologues assurent la prise en charge des patients en hématologie.

Les patients sont adressés à ce service soit par leur médecin de ville, soit par les praticiens de l’établissement : oncologie, urgences, chirurgie, médecine interne.

Les motifs de consultation sont très nombreux et extrêmement variés, les plus fréquents étant :

  • anomalies de l’hémogramme : l’anémie (diminution de l’hémoglobine), la leucopénie (diminution du nombre de globules blancs), la thrombopénie (diminution du nombre de plaquettes), la polyglobulie (augmentation de l’hémoglobine), l’hyperleucocytose (augmentation du nombre de globules blancs), la thrombocytose (excès de plaquettes)
  • gammapathies monoclonales
  • apparition d’adénopathies (augmentation de la taille d’un ou des ganglions)
Hématologie

Les hémopathies malignes

En France, les hémopathies malignes ou cancers hématologiques touchent chaque année environ 45 000 personnes.

Elles rassemblent de façon très schématique les leucémies aiguës et chroniques qui sont très variées et de gravité différente, les maladies chroniques de la moelle osseuse que l’on appelle les myélodysplasies, les tumeurs du système lymphatique (lymphomes et maladie de Hodgkin) et les myélomes.

Les examens à considérer pour assurer le diagnostic diffèrent selon les symptômes et la pathologie suspectée :

  • dans le sang : numération formule sanguine (hémogramme), étude des marqueurs lymphocytaires (immunophénotypage), étude quantitative et qualitative des anticorps ou gammaglobulines (électrophorèse des protéines sériques), dosage du fer et de certaines vitamines (B9 et B12)
  • étude la moelle osseuse par aspiration (myélogramme) ou par prélèvement d’un fragment osseux et médullaire (biopsie médullaire)
  • exploration des ganglions lymphatiques ou de la moelle osseuse par scanner, scintigraphie (TEP-scanner) ou IRM.

Ces maladies détiennent de nombreuses spécificités pour lesquelles les stratégies thérapeutiques retenues peuvent être très différentes (chimiothérapie, thérapies ciblées, immunothérapie…) avec une prise en charge ambulatoire (consultation ou hôpital de jour) ou au sein du service (hospitalisation conventionnelle d’onco-hématologie).

Il existe également un département de recherche clinique qui comprend une chef de projet et plusieurs attachés de recherche. Ils participent à la mise en place et au suivi des études. La participation aux études permet d’accéder à l’innovation et d’améliorer la qualité de prise en charge des patients.

Les hématologues travaillent en étroite collaboration avec l’ensemble des autres spécialités de l’Institut de Cancérologie Catherine de Sienne (radiothérapie, médecine nucléaire…) afin d’assurer une offre de soins complète et de qualité.

Découvrez notre équipe

Aller au contenu principal